• Cliquez sur les images pour les agrandir

    Criquet Oedipoda germanica

    Oedipoda germanica, le Criquet à ailes rouges, est une espèce d'orthoptères de la famille des Acrididae.

     

    Criquet Oedipoda germanica

     Le mâle, en gris, vous le voyez? est plus petit que la femelle

     

    Criquet Oedipoda germanica

    Et hop!...

     

    Criquet Oedipoda germanica

    Difficile à distinguer sur ces cailloux...

     

    Criquet Oedipoda germanica

    _Ben quoi?

     La coloration du corps varie du brun clair au brun foncé en fonction du substrat sur lequel ces insectes se sont développés.

    Les ailes antérieures (ou élytres) sont traversées le plus souvent par deux ou trois bandes foncées alternant avec des zones plus claires. Le caractère le plus frappant, très visible lorsque ce criquet s'envole, est la coloration rouge orangé des ailes postérieures, soulignées d'une bande marginale d'un ton noir à brun foncé.

    Par ailleurs, les fémurs postérieurs sont pourvus d'un décrochement situé à mi-longueur sur le dessus.
    Au repos, la confusion est possible avec deux espèces de Criquets bleus : l'Œdipode bleue (Oedipoda caerulescens) et moins facilement avec l'Œdipode aigue-marine (Sphingonotus caerulans), dont les fémurs postérieurs sont dépourvus de décrochement sur le dessus et dont les ailes bleues sont dépourvues de bande foncée marginale. (Wikipédia)

    Nikon D300 + Micro-Nikkor 105mm + Flash annulaire Sigma EM-140 DG


    19 commentaires
  • Sauterelle Le Dectique verrucivore (Decticus verrucivorus)

     

    Le 7 septembre 2009, muni de mon Nikon D300 et de son objectif macro de 105mm, me voici à l'affut dans les prés Auvergnats.

    Je tombe nez à nez avec cette jolie sauterelle femelle peu farouche.

     

     

     

    Cliquez sur les images pour les agrandir

     

    Sauterelle Le Dectique verrucivore (Decticus verrucivorus)Le Dectique verrucivore, Decticus verrucivorus, appelé aussi « Sauterelle à sabre », est une espèce de sauterelle de la famille des Tettigoniidae.

    C'est une espèce qui se déplace essentiellement en marchant et ne vole que rarement, sauf pour fuir un prédateur. La plupart des individus ne peuvent voler sur plus de 3 à 4 mètres à la fois. Les larges infrastructures routières et autres sont des obstacles à leurs déplacements, facteurs de fragmentation écologique de leur habitat.

     

    Sauterelle Le Dectique verrucivore (Decticus verrucivorus)

     

    La coloration est très variable : du vert au brun noir en passant par le brun jaune, ces diverses couleurs peuvent s'assembler sur un même exemplaire; les antennes atteignent environ la longueur du corps. Le mâle adulte mesure de 24 à 38 mm de long et la femelle adulte, de 26 à 44 mm de long.

     

     

     

    Sauterelle Le Dectique verrucivore (Decticus verrucivorus) Les femelles sont souvent vertes, avec des taches sur le pronotum et des ailes brunâtres (un morphotype brun foncé existe).
    Elles sont dotées d'un long ovipositeur ou oviscapte en forme de sabre incurvé (d'où le nom vernaculaire).

    Le dectique verrucivore pond ses œufs dans le sol à l'aide de l'ovipositeur. Les œufs n'éclosent habituellement qu'après deux hivers, puis la larve passe par 7 étapes d'avril à juin, atteignant sa maturité (stade adulte ou imago) début juillet, pour pondre fin juillet/début août.

     

    Sauterelle Le Dectique verrucivore (Decticus verrucivorus)

    Le nom anglais (Wart-biter) donné à l'espèce, ainsi que son nom scientifique viendraient d'une ancienne pratique consistant à utiliser cette sauterelle pour mordre les verrues de la peau et les brûler par le dépôt des sucs digestifs caustiques accompagnant la morsure.

    L'espèce semble omnivore, mangeant des plantes (dont des orties), mais aussi des insectes, (dont parfois d'autres sauterelles), ainsi que des larves, de doryphore entre autres.(Référence: Wikipédia)

     

     

     


    16 commentaires
  • Criquet des pâtures (Chorthippus parallelus)

    Mardi 3 septembre 2013 dans les plaines de Laschamps ( Moyenne montagne, 967m. Puy-de-Dôme)

    Lire la suite...


    22 commentaires